Le soufre

Le soufre est utilisé depuis des siècles afin de protéger les vins. La dose ne doit pas dépasser 19 Mg par litre de vins, mais malheureusement cela n’est pas respecté de nos jours. Étant donné que le vin est un liquide très sensible à l’oxygène, le soufre ou l’anhydride sulfureux aide à le protéger afin d’éviter qu’il se transforme en vinaigre.

Le soufre contribue aussi à la stabilisation des vins. En effet, en l’utilisant au début de la vinification ou à la réception de la vendange, il agit comme un sélectionneur de levures. Le soufre élimine les levures les plus faibles et laisse celles qui sont les plus efficaces transformer le sucre en alcool. Durant la vinification, cet élément chimique empêche les bactéries de rendre le vin “déviant” par son effet assainissant.

Ce que beaucoup ignore, c’est que le vin produit lui-même entre 5 et 8 Mg de soufre lors de sa fermentation. Pas beaucoup de vignerons arrivent à produire de beaux vins sans utiliser de soufre. La plupart des bons vignerons arrivent aussi à limiter l’utilisation de cet élément chimique en vendangeant des raisins mûrs et sains. Voilà pourquoi à la cave Aux Cépages d’Ermont, des vins vivants issus de vendanges mûres et saines sont proposés aux clients.

Contactez-nous pour tout renseignement
au 01 76 29 12 80 ou par mail.